Récipients et emballages biosourcés dans l’industrie cosmétique

Les consommateurs de cosmétiques deviennent plus respectueux de l’environnement en optant pour des produits conditionnés dans des matériaux biosourcés, selon un article récent de HPC Today. Les emballages biosourcés sont fabriqués à partir de ressources de la biomasse telles que les plantes. Dans une enquête portant sur les options d’emballage, la majorité des personnes interrogées ont déclaré préférer les articles de marques avec des emballages respectueux de l’environnement. La valeur du marché mondiale des emballages en bioplastique, qui comprend les emballages cosmétiques, devrait atteindre 24,84 milliards de dollars d’ici 2026.

cosmetic bottles

Les consommateurs sont également attentifs aux potentielles publicités mensongères destinées à tromper les consommateurs soucieux de l’environnement, et cherchent donc à vérifier le contenu biosourcé. Pour démontrer l’utilisation de matériaux biosourcés dans leurs emballages, les fabricants de cosmétiques postulent souvent pour des certifications biosourcées.

Certification biosourcée et éco-étiquetages

Dans l’article “Biobased packaging for cosmetics (Emballages biosourcés pour les cosmétiques)”, la responsable marketing de Beta Analytic, Haley Gershon, explique que pour que les fabricants reçoivent la certification biosourcée, ils doivent d’abord soumettre des échantillons de leur matériau d’emballage pour une analyse du carbone 14 afin de confirmer le contenu biosourcé du matériau.

Mlle Gershon assure que les laboratoires d’analyse du carbone 14 sont des outils de vérification émanant d’un tiers auxquels les consommateurs peuvent faire confiance, fournissant des résultats conformes aux normes internationalement reconnues comme l’ASTM D6866, le CEN/TS 16137 ou l’ISO 16620. À l’aide d’un spectromètre de masse par accélérateur, la quantité de carbone 14 est détectée dans un échantillon. Ainsi, un échantillon dépourvu de tout carbone 14 signifierait qu’il a 0% de contenu biosourcé.

Parmi les exemples de programmes de certification biosourcé, citons l’USDA BioPreferred Program®, le DIN-Geprüft Biobased Scheme de l´allemand DIN CERTCO et le programme OK Biobased de TUV Austria, où les produits éligibles peuvent afficher de manière visible un logo de certification indiquant le pourcentage de contenu biosourcé du produit ou de son emballage.

L’article complet se trouve dans le volume 15(2) de l’édition de mars/avril 2020 de HPC Today, la revue internationale à comité de lecture par des pairs de “Household, Personal Care, Cleaning, Cosmetics and Dermatology”.

Crédit photo : Pixabay

Avertissement : cette vidéo est hébergée sur un site tiers et peut contenir de la publicité.
Extrait de la présentation de Beta Analytic lors du webinaire “Stewarding Responsible Growth by Protecting the Integrity of the Curcumin Category” (“Gérer une croissance responsable tout en protégeant l’intégrité de la catégorie curcumine”)

La version anglaise de cet article a été initialement publiée le 25 mai 2020