Huperzine A naturelle vs synthétique

Une étude de cas sur l’Huperzine A publiée dans le numéro de juin 2020 du magazine Nutraceuticals World montre comment un nutraceutique à base de plantes peut être vulnérable à la falsification via l’utilisation de composants synthétiques dérivés de ressources fossiles. L’huperzine A est un supplément diététique extrait du lycopode Huperzia serrata. L’étude de cas a utilisé deux méthodes pour détecter l’adultération des ingrédients ⁠— la chromatographie liquide à haute performance (HPLC) et l’analyse du carbone 14.

L’huperzine A est un ingrédient largement utilisé dans l’industrie des nutraceutiques à diverses fins, telles que l’amélioration des troubles de la mémoire. La taille du marché mondial de l’huperzine A devrait augmenter à un taux de croissance annuel composé de 6,68 % entre 2019 et 2024, selon Gen Consulting Company. En raison du coût élevé de l’Huperzine A naturelle, l’extrait de plante est vulnérable à la falsification. Afin de détecter l’adultération de l’huperzine A, les services de contrôle qualité soumettent souvent des échantillons à des analyses à des fins de vérification des ingrédients.

Huperzia serrata clubmoss

Huperzia serrata
Crédit image : Cheng-Tao Lin (sous licence CC BY 4.0)

Etude de cas Huperzine A

Trois marques différentes d’Huperzine A ont été soumises à la fois à des empreintes digitales HPLC, réalisées au laboratoire Nanjing Hup Chemical, et à des analyses au carbone 14, effectuées par Beta Analytic.

La méthode HPLC est une méthode de contrôle de la qualité utilisée pour séparer, identifier et quantifier les différents composants d’un mélange. L’analyse du carbone 14, en revanche, permet de différencier les ingrédients à base de plantes et les ingrédients dérivés de combustibles fossiles, et permet ainsi de confirmer la présence de composants synthétiques dérivés de la pétrochimie.

Alors que les résultats de l’empreinte HPLC ont démontré que la pureté de l’Huperzine A dans chaque échantillon était supérieure à 98 %, les résultats du carbone 14 ont confirmé la présence de composants dérivés de la pétrochimie dans les matériaux analysés. L’utilisation de l’analyse du carbone 14 pour l’Huperzine A est une étape clé dans les processus d’assurance et de contrôle qualité.

Plus d’informations sont disponibles sur le site https://www.nutraceuticalsworld.com/issues/2020-06-01/view_features/detecting-adulteration-huperzine-a-case-study/

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : L’étude de cas est le fruit d’une collaboration entre Gao Yu (Beta Analytic) et Xin Ma (Nanjing Hup Chemical Co., Ltd.)

Avis de non-responsabilité : cette vidéo est hébergée sur un site tiers et peut contenir de la publicité.
Extrait de la présentation de Beta Analytic lors du webinaire “Stewarding Responsible Growth by Protecting the Integrity of the Curcumin Category” (“Gérer une croissance responsable tout en protégeant l’intégrité de la catégorie curcumine”)

La version anglaise de cet article a été initialement publiée le mercredi 10 juin 2020