Authentification des ingrédients alimentaires naturels avec le C14

Dans un article publié récemment dans l’Asia & Middle East Food Trade Journal, Beta Analytic a décrit l’utilisation de l’analyse du carbone 14 comme outil permettant d’identifier l’adultération motivée par des raisons économiques dans les ingrédients naturels.

La présence de carbone 14 dans les matières organiques permet à l’analyse du carbone 14 de calculer le pourcentage d’ingrédients d’origine naturelle par rapport aux ingrédients d’origine pétrochimique à l’aide d’un spectromètre de masse à accélérateur (AMS).

Les résultats sont mesurés en pourcentage, allant de 0 à 100 % en fonction de la quantité de biomasse dans le produit. Un ingrédient entièrement issu de la biomasse aura un contenu 100% biosourcé alors qu’un produit entièrement issu d’ingrédients issus de la pétrochimie donnera un résultat de 0%. Un produit avec 50 % de contenu biosourcé représente un mélange d’ingrédients d’origine naturelle et d’origine fossile.

En raison de l’augmentation de la demande de produits naturels sur le marché, la validation des revendications d’ingrédients naturels est essentielle pour les entreprises. L’analyse du carbone 14 permet aux fabricants, fournisseurs et distributeurs de prouver avec précision la naturalité des ingrédients de leurs produits et de répondre aux attentes des clients.

Etude de cas : huile d’ail

Une étude menée par Beta Analytic a été conçue pour identifier l’existence d’adultérants dans cinq échantillons d’huile d’ail, dont quatre étaient étiquetés comme “huile essentielle d’ail 100% pure” et une huile d’ail artificielle.

Grâce à l’utilisation de l’analyse du carbone 14, les résultats ont démontré qu’un seul des quatre produits étiquetés comme « huile d’ail 100% pure » correspondait à son étiquette, bien que les cinq échantillons aient réussi le test de composition chimique GC-MS pour l’huile d’ail.

L’analyse du carbone 14 est une méthode précise permettant aux fournisseurs et aux distributeurs d’authentifier la naturalité des ingrédients, car elle permet d’identifier avec précision la présence d’adultérants dérivés de la pétrochimie en déterminant le pourcentage d’un ingrédient provenant de la biomasse.

Pour plus d’informations, veuillez consulter l’article de Beta Analytic Authenticating natural-sourced food ingredients with Carbon-14 analysis publié dans le journal Asia & Middle East Food Trade.

subscribe to newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos études de cas, des informations sur les webinaires à venir et autres nouvelles de l’industrie.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

La version anglaise de cet article a été initialement publiée le 3 novembre 2020.